Le 21 et 22 septembre avait lieu les 3èmes rencontres nationales du travail social en lutte, à la faculté de Nanterre.

Tour des villes, des départements et régions représentés, état des attaques en cours dans le secteur : marchandisation, privatisation, contrôle social, modifications de nos missions, instrumentalisations, destruction de nos conventions collectives via le syndicat patronal et sectoriel Nexem, réforme de la fonction publiques et des rétraites, destruction de l'accueil inconditionnel. Voilà une liste non exaustives d'un panel d'attaques au coeur d'une société capitaliste sur l'ensemble des métiers de la solidarité. Mais pas de résignation !!! Des syndicalistes et des personnes non syndiqué.e.s luttent dans des collectifs et des syndicats pour un travail social émancipateur et une société réellement solidaire. Des délégations de toutes la France étaient présentes : 80 personnes se sont réunies venues de 19 villes ou départements de toutes la France dont plusiseurs banderoles trônaient en décoration de l'amphitéâtre.

Discussions animées autour de nos moyens de luttes et de converges dans les sous secteur du travail social : Protection de l'enfance, hébergement et handicap (avec l'arrivée de SERAPHIN PH pendant de la tarification à l'acte appliquée au médico-social) pour ne citer que les plus représentés ce week-end. Forum avec les camarades de l'éducation et de l'inter-urgences sur les nouvelles formes de luttes et points communs dans les métiers du soin et de l'accompagnement.

Le soir, des camarades en luttes sont venus témoigner : "Le social Brûle", collectif Marseillais, le DAL, les grévistes sans papier de Chronopost, le mouvement des Gilets jaunes et celui des Gilets Noirs pour ne citer que quelques intervenants. Des moments riches en partage d'expériences.

Pour finir et avancer tout.e.s pour s'unir pour ne plus subir un appel national de la rencontre sortira très prochainement pour appeler notamment à la grève générale du travail social le 05 décembre, en prenant notamment appui sur l'appel de la RAPT, ainsi qu'un appel étudiant du travail social à rejoindre la mobilisation avec , en autre, l'arrivée de la réforme des formations de niveau 3 et parcoursup comme porte d'entrée des instituts de formation en travail social !

Tout le monde se bat pour le social ! Le social se bat pour tout le monde !

Salut Marcel and Co...


merci pour ce point, capital en ce moment ! Ah non pas capital c'est vrai…. Essentiel dirons-nous.


Alors bon oui votre public de lecteurs et lectrices, voire de fans, est essentiellement composé de salarié(e)s d'institutions où il se passe tant de choses plus ou moins glorieuses. 

Mais nous sommes sûrement quelques-un(e)s (lecteurs(trices), voire fans) hors de ces circuits salariés et étant, malgré tout, fiers et fières de nos actions, individuelles ou collectives et à porter haut ces valeurs humanistes, solidaires, etc.. 

Ce que je revendique à titre personnel en tous cas. 

Alors de là à faire un reportage c'est un peu prétentieux, mais nous sommes là, acteurs, vivants, dans le monde, avec les autres, nos frères et sœurs !

Voilà c'était mon point de septembre à moi…. Non mais alors !


Salut à vous, je vous embrasse


Paulo